Cuisinier

  • Eric M.

Repas du 31 décembre 2017 au Restaurant Cercle Rouge à Lyon 69001

Au cœur de la Presqu’île, à deux pas de l'Hôtel de Ville et de l'Opéra, au bout de la rue de l’Arbre Sec et ses nombreux restaurants, notre adresse, de ce soir 31 janvier, le Cercle Rouge.

En rentrant dans le restaurant, nous avons trouvé un accueil bienveillant de la serveuse et de son chef, qui a commencé sa carrière comme cadre commercial, au Moyen-Orient et au Qatar, avant de revenir sur ses terres et de se former en cuisine à l'Institut Paul Bocuse. Passé chez Lameloise, il est parti en Asie, aux Bahamas et a fait un passage à Genève aussi bien au restaurant "Le Floris" qu’à l’hôtel "Mandarin Oriental".

Autant dire que la cuisine du chef s'inspire des cuisines du monde et notamment du Japon. Eh oui, au rez la cuisine ou il officie est ouverte, sur une l’élégante salle à la fois sobre et urbaine, ce qui nous a aussi permis d’échanger quelques mots en passant devant, en allant à l'étage, ou nous mangeons ce soir.

Le décor y est plus chaleureux, une bibliothèque, des poutres apparentes, un joli parquet de la pierre, l’ambiance est cosy avec des points de lumière bien disposés. La difficulté est d’y monter, mais surtout de redescendre, car l’escalier est assez pentu, pour y accéder.

Notre repas commence par deux coupes de champagne et les problèmes commencent avant le service. Le chef vient demander à l’unique serveuse de l’aider à redresser des tables fautes à de mauvaises réservations. Une table, deux, puis trois, à déplacer et replacer. Bon, la soirée commence bien et du coup un gros surplus de clients. Je vous le dis tout de suite, le repas sera en dents de scie, avec du bon, mais aussi du moins réussi.

Dans le bon, voir très bon, les oeufs brouillés aux oursins, le bouillon de homard extrêmement gouteux, voilà la vrais valeur du chef et pareil pour la caille laquée (à la cuisson parfaite et bien juteuse) cuite au charbon et ces garnitures qui apportaient un sens à cette assiette.

Le dessert lui aussi, fut une réussite à tout point de vue. Dans les plats, réussis les escargots en wonton croustillant, la crêpe de riz au foie gras, l’huitre en tempura, mais pour un chef, qui a de l’expérience de la cuisine asiatique, il n’y a pas vraiment de complication !

Les plats nettement moins réussis, le nigiri de homard, avec un riz beaucoup trop cuit et collant à vite oublier et un homard glacé yuzu & sansho qui manquait sérieusement de cuisson, pour être servi de la sorte et sans grand intérêt à ce moment du repas, qui fut long, long, long!

Je n’ai plus de souvenir, pour le sashimi de Saint-jacques, un plat, qui n’a pas dû me marquer. j e signale quand même, qu’à part l’oeuf brouillé, le homard glacé, le bouillon, la caille et le dessert, les autres préparations étaient plus des bouchées, servies au bon vouloir du chef, que des plats, donc un menu assez cher, pour ce que c’était !

Pour accompagner notre repas ce soir-là, pas une, mais deux bouteilles de Macon-Loché 2015, du domaine du Clos des Rocs à 36 € et oui, vu le temps passé à table (4 heures).

Pour conclure, une addition à 205,60 € avec deux cafés à 3,60 € et un Cognac offert, pour l’attente. Les points positifs de la soirée, la serveuse qui a été efficace et très sympathique tout le long de la soirée, sans perdre sa bonne humeur. Un restaurant qui vaut le détour, tous les soirs ne se ressemblent pas et comme signalé plus haut, le chef a indiscutablement du métier, vu la qualité de certains plats servis ce soir.

Restaurant Cercle Rouge

36 Rue de l'Arbre Sec

69001 Lyon

Tel : 04 78 28 41 98

www.cercle-rouge.fr

RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon