Cuisinier

  • Eric M.

Recette du pesto à l'ail des ours

La saison de l’ail des ours bat son plein.

En fait, j’ai trouvé ce coin alors que je faisais du vélo. La plante embaume tellement avec les premiers rayons de soleil (du matin), que son odeur est venue titiller mes narines. Et pourtant, l’endroit où je les ai trouvés est assez loin de la route.

Il y en a beaucoup et je ne sais pas par où commencer, mais comme j’ai le choix, je privilégie les jeunes pousses qui sont plus tendres et ont moins d’amertume, en plus elles seront idéales dans une salade.

Alors aujourd’hui pesto à l’ail des ours, version économique avec des amandes et nettement plus chère, avé les pignons (version Cyril Lignac, bon surtout, le avé) bio de la Coop. Mais de toute façon, je n’en avais pas trouvé ailleurs !

Ail, ail, je vais me régaler ! Ce bon petit gout herbacé et frais, qui nous emmène au gout subtil de l’ail. J’ai mis l’eau pour les pâtes à cuire !

Les fleurs aussi.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, les plantes ne sont pas encore en fleur. Je repasserai dans quelques jours … Tout est comestible dans cette plante: le bulbe, les feuilles, les boutons des fleurs et les fleurs.

Le pesto, c’est vraiment facile et rapide à faire et c’est tellement bon. Servi avec des pâtes et saupoudré d’un bon fromage type Sbrinz ou parmesan fraîchement râpé … ou pas ! Franchement, c’est le paradis sur terre

Pesto d’ail des ours

  • 100 g d’ail des ours

  • 60 g d’amandes ou de pignons

  • 50 g de sbrinz ou de parmesan râpé

  • 2 dl d’huile d’olive voire un peu plus

  • Sel

  • poivre

Avant toute chose, il faut bien laver les feuilles d’ail des ours et surtout bien les sécher.

J'ai mis (en trois fois) dans un mixer avec l’huile, mes feuilles d’ail des ours et pour les autres ingrédients, la même chose, en faisant attention de vite mixer et surtout pas chauffer ma préparation, jusqu’à obtenir une pâte pas trop lisse. Rectifier l’assaisonnement et ajouter de l’huile si nécessaire.

Rincer les bocaux et les couvercles puis les ébouillanter rapidement. Les sécher avec un linge propre

Remplir les bocaux préparés jusqu’à 2 cm du bord. Pour éviter les bulles d’air, tapoter quelques fois délicatement les bocaux sur un linge sur le plan de travail. Nettoyer le bord du bocal avec un papier ménage et remplir avec de l’huile jusqu’à 1 cm du bord.

Fermer les bocaux. Non ouverts, ils se conservent 3-4 semaines au réfrigérateur.

Une fois ouvert, le pesto doit toujours être recouvert d’huile, placé au frigo et consommé le plus rapidement possible.

Conseils :

Conservation : au frais, bien recouvert d’huile comme indiqué, il se conserve bien, quelques jours.

Vous pouvez aussi le congeler (dans des bacs à glaçons par exemple, ou comme moi en faisant des paquets sous-vide ). Je trouve ça pratique et sans risque de dégradation du produit.

Comment utiliser le pesto ?

Avec des pâtes bien sûr, dans un risotto, sur une pizza ou focaccia, une tartine, dans une quiche, une pâte à pain, une soupe…

Et les feuilles vous pouvez les mettre dans une salade, une soupe, les sauter comme des épinards, ou en parfumer un beurre.

Attention: de ne pas confondre cette plante avec le colchique, et le muguet qui sont sévèrement toxiques !!! Une méprise possible lorsque les plantes ne sont pas encore en fleur. Pour faire la distinction, il suffit de froisser les feuilles, seules celles de l’ail des ours dégagent une odeur d’ail.

RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon