top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

Découverte de la cuisine du chef Eugen Ligonnet, du restaurant de Châtonneyre à Corseaux 1802.


Repas du vendredi 8 décembre 2023 à midi.


Ce midi, direction Corseaux ou j'ai rendez-vous, avec un ami chef pour découvrir la cuisine du chef Eugen Ligonnet.

Arrivé sur place, je découvre le joli cadre de l'établissement.


La déco, de style brasserie moderne, contemporain et zen, est très agréable.



De grandes baies vitrées donnent sur la terrasse et apportent une jolie lumière, même si ce midi le temps n’était pas de la partie.



Il y a un bel espace entre les tables, c’est plutôt plaisant.

Un sapin de Noël a même élu domicile, dans la salle.

 

Comme je suis arrivé le premier, je choisis ma table juste en face de la cuisine.

J’aurais tout loisir de voir travailler le chef et la cuisinière à travers la porte vitrée.

 

La carte est belle, avec de la variété et de la diversité, il y en a pour tous les palais.



 Et comme si le choix n'était pas assez compliqué, on nous propose encore l’assiette du jour et la suggestion du moment.....alléchant tout ça.

C'est bien simple, tout nous fait saliver !





La carte des vins fait la part belle aux vignerons de la région et à quelques vins de La Réserve du Patron, français, italien et espagnol.   

Les propositions de vins au verre sont au nombre de dix vont de 5,50 à 8.- chf.



Nous commandons en apéritif, deux verres de Calamin Grand Cru 2021, à 7.- chf du Domaine Croix Duplex à Grandvaux.



Petit amuse-bouche pour commencer.

Un tartare de truite sur son blini.



Pour accompagner notre repas, une bouteille de Chasselas 2021 en amphore, Cuvée spéciale Charles Ferdinand Ramuz, L. Fonjallaz, à 48.- chf.



Ces arômes nous baignent immédiatement dans des notes de beurre frais et de fruits mûrs.

Sa bouche est franche, délicate et suave avec une finale fraîche et citronnée.

  

Puis les choses sérieuses démarrent, avec pour mon vis-à-vis et en entrée : feuille de blettes farcies au Vacherin Mont d’or, polenta crémeuse et ris de veau poêlé, un plat qui m’intriguait.



Moi, je pars sur le gravelax  de saumon Swiss Alpine au thé, bavarois de chou-fleur et chips de tapioca à l’encre de seiche.

 


L’assiette est jolie, moderne et goûteuse.

Le chou est travaillé en différentes textures, mousse et chips. Des œufs de saumon, des billes de citron (pour l’acidité) et des bouquets d’aneth, finissent de compléter mon assiette.

C'est superbement frais et moderne.


Ensuite, pour l’un et l’autre, le plat asiatique de la semaine à 24.- chf, le filet de saumon Terryaki, nouilles sautées aux légumes. 



Un plat qui nous a permis de voyager malgré la pluie et le froid dehors.

La cuisson du saumon est parfaite, juste mi-cuit. Les nouilles sautées aux légumes sont bonnes.

 

Et pour finir, deux desserts différents.



Un rocher coco glacé, tartare de mangue au citron vert et gingembre à 16.- chf et pour moi, l’ananas rôti au safran et rhum, crème glacée vanille et vinaigrette aux fruits de la passion à 14.- chf.



À l’arrivée des desserts, nous nous sommes regardés l’un et l’autre.

Le rocher était un trompe-l’œil incroyablement réussi.

C’est vrai que comme chefs de cuisine l’un et l’autre, nous avons toujours tendance à visualiser les plats que nous commandons.

Mais là, une fois arrivé à table, nous sommes tombés de haut !

Ce n’est pas du tout ce que nous attendions.

C’était un vrai trompe-l’œil, qui avait la forme d’un caillou qui en plus était parfaitement imité. D’après mon vis-à-vis c’était très bon.

 

Pour moi, l’ananas rôti au safran et rhum, crème glacée vanille et vinaigrette aux fruits de la passion, un vrai régal. Je suis un grand fan de l’épice merveilleux qu’est le safran. Et là, mon dessert était juste une dinguerie. L’ananas tiède embaumait la table.



La mousse safran était parfaitement équilibrée. L’accord avec tous les ingrédients était parfait.

Je savoure et forcément ce sera pour moi, mon coup de cœur du repas.

 

Notre addition du jour 204.- chf avec deux cafés à 8.- chf et une minérale 5 dl à 5.- chf

 

Pour conclure, nous avons fait un excellent repas de midi au restaurant de Châtonneyre à Corseaux, qui propose une cuisine contemporaine et raffinée aux influences asiatiques.

Mon vis-à-vis et moi, nous nous sommes vraiment régalés des jolis plats du chef Eugen Ligonnet.

Ingrédients super frais et assiette au dressage soigné, un service agréable et professionnel dans un cadre contemporain et zen.

Les coups de cœur du repas pour l’un et l’autre, les desserts : absolument délicieux.

 



 

Encore un grand merci au chef Eugen Ligonnet, membre de l'association Euro-toques Suisse présidé par Thierry bréhonnet www.euro-toques.ch et à son équipe, pour ce super repas.

 

Châtonneyre Hôtel Restaurant Corseaux Lavaux

Rue du Village 8

1802 Corseaux


Mon système de notations (à lire ici)



❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur

❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir ⬅️😋

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon

❤️ Moyen





Kommentare


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Merci pour votre envoi !