top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

De temps en temps, il est bien de remettre l’église au centre du village et rien de telle qu'un petit coup de gueule, pour ça !



Coup de gueule.

 

Il est bien, de temps en temps, de remettre l’église au centre du village et rien de telle qu'un petit coup de gueule, pour ça !


Suite publication d'un post.

Un de lecteur FB qui met en doute mon analyse du restaurant de l’Hôtel de Ville de Bulle.

Et l’autre, est un cuisinier avec qui j’avais une fois travaillé, qui m'écrivait toujours sur FB, que j’étais en train de détruire un confrère.


Je viens de fêter en mai, les 4 ans du blog Cuisinier-Gourmand et avant lui, j’avais un autre blog que j’ai tenu 9 ans de mars 2012 à mai 2022.

Pendant ces années quatre années, j’ai visité pas moins de 364 établissements, 104 restaurants gastronomiques, 70 bistronomiques, 15 buvettes d’alpages et bien d’autres…..

Sur ces 364, j’en est mis 10 dans la catégorie « Flop, à vite oublier ».

Par contre, il est vrai que je n’ai pas publier certain repas dans des restaurants, parce que trop décevant et je voulais pas forcément perdre de l’énergie, à faire une mauvaise critique. En ce début d’année, déjà trois.

 

La plupart de mes commentaires, sont basées sur une seule et unique visite, l’instant vécu à ce moment.

Après, il m’arrive d’y retourner, puisque que j’y ai eu beaucoup de plaisirs et même pour certain plusieurs fois.


Pour info la photo a été prise à 11h45 avant l'arrivé des clients.

 

Un point important pour moi, je vais rarement au restaurant, sans avoir fait des recherches internet avant et regarder les critiques des internautes sur celui-ci.

Comme je dis souvent, il n’y a pas de fumé sans feu, et s’il y a trop de mauvaises critiques, pas de raison d’y aller.

Je pousse même le vice, jusqu’à regarder les photos des plats servis.

En regardant celle-ci, je vois si le travail du chef me convient ou pas.

 

Après, je ne vous cache pas qu’il peut aussi y avoir, une question d’affinité personnelle ou pas, avec un chef et sa cuisine. Mais si pas d'affinité, pas de visite.

Bref, vous l’aurez compris que je fais le maximum pour ne pas avoir à faire de mauvais posts.     

 

Il faut de temps en temps remettre l’église au centre du village.



Après une parution d’un de mes posts, une brasserie à Bulle, j’ai reçu un message Messenger :

 

Bonjour M Madenspacher Je vous suit depuis longtemps sur vos blogs, mais pour celui de l’Hôtel de Ville de Bulle je ne suis pas certain que votre analyse soit juste.

En parlant d Épicurien !! Les produits utilisés !! Et j’en reste.

En ce qui concerne la réservation, sans problème vous pouvez vous pointer à n’importe quel heure ou jour de la semaine il y a toujours de la place Je vous donne mon opinion en privé, fondé par de nombreux clients. Qui me relate les bonnes expériences.

Je me ferai un plaisir de pouvoir partager avec vous certains repas, comme nous sommes alsaciens tous deux. Je serais enchanté de faire votre connaissance.


Foie gras carte Hôtel de Ville de Bulle.


Vous avez envoyé

Bonjour Monsieur, Je peux vous assurer que mon analyse est juste. Ce que j'ai mangé était irréprochable et sauf s'ils ont appelés des copains en me voyant, le restaurant était complet ce midi.


Vous avez envoyé

Après la satisfaction est aussi un instant présent, un bon moment et pleins d'autres choses.


Vous avez envoyé

Je discute volontiers avec vous, mais franchement, je ne comprends pas le sens de votre message et ce que vous voulez insinuer. Moi, j'ai la chance de connaître personne dans la région, ce qui me permet de ne pas porter de jugements et si je n’'ai pas d'affinité avec l'un ou l'autre, clairement je n'irais pas y manger, pour pas faire une mauvaise critique.

D’ailleurs, avant d'aller manger dans un restaurant, je suis aussi les critiques internet le concernant. Si trop de mauvaises, ou un style de cuisine qui ne me convient pas,  je ne franchis pas sa porte, parce que ça m'apportera rien, à personne.

 

Que faut-il comprendre ? Que je mens ?, que je fais des articles de complaisances, que je suis payé en contrepartie, ou…… ?

Ou j’ai encore plus de peine, c’est quand cette personne me dit  que cette personne n’est pas un épicurien. Pour avoir discuté, une petite demi-heure avec le gérant de l’établissement, nous avions l’un et l’autre à peu près ( même plus) les même bonnes adresses aussi bien gastronomiques, que de restaurants plus simple, mais bons.

Et autre point positif, il n’a en aucun moment dénigré un de ces confrères restaurateurs de la ville, bien au contraire.



Deuxième problème en quelques jours, mais cette fois sur Facebook, après avoir fait un commentaire sur un repas désastreux. Ils étaient deux, à me tomber dessus. J’ai pas perdu trop de temps avec une personne, que j’ai rapidement supprimé.



L’autre est un cuisinier avec qui j’avais une fois travaillé, qui me disait que j’étais en train de détruire un confrère. Un Confrère ??? Moi, je m’excuse, je n’ai pas de confrère (ami) qui ne sache même pas cuire des frites et qui me sert des légumes douteux. C’est peut-être un clown, mais moi je ne n’all ais pas au cirque, je venais me faire plaisir en mangeant.



Et le pire, c’est que sait ce soi-disant chef, qui viens me servir mon plat, avec un large sourire. Le plat, des rognons à la moutarde, frites et jardinière de légumes.



Ce sera mon prochain article à paraître, mais sans nom et sans adresse.




Pour info, ce blog est une passion qui ne me rapporte rien, bien au contraire. Il me coute même beaucoup !

Beaucoup en heures de travail, parce qu’entre le moment au restaurant, les photos, le trie de celle-ci, de faire mon post, de le mettre en page et le publier, il y à au minimum huit heures de travail et si je ne mange pas trop loin, sinon encore plus !



C’est clair, que j’apprécierais d’être invité et de faire ma publication, ça me ferait faire des économies.

J’ai été invité en calculant bien, quatre fois et ces personnes ne m’on jamais demandé de faire un article de complaisance, bien au contraire, mais plutôt que je leur donne un avis, qui leurs servent de progresser.

D’ailleurs, c’est quand je demande l’addition, toute à la fin du repas, qu’il me demande s’ils peuvent m’offrir le repas, presque un peu gênés.


Alors, je vous dis tout de suite, j’ai rien contre les invitations, mais seulement, si c’est constructif pour l’un et pour l’autre, en apportant mes connaissances du métier et de blogueur gastronomique, et le tout en photos et vidéos.  

Après, c’est vrai, que j’ai rien contre les interactions et j’aimerais avoir plus de commentaires sur mon blog, surtout s’ils sont constructifs.

 

 

Comments


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Merci pour votre envoi !

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
IMG_2927
LE CHAT-BOTTE_PLAT
Bol de baies
IMG_3041
IMG_1640
Herbes naturelles
RIGIBLICK_PLAT_2
bottom of page