top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

Le 14 Gault & Millau du restaurant Le Patio de l’hôtel Mirador, est pour la vue, le parking, parce que je doute que ce soit pour la cuisine ?



Repas du 26 janvier 2024, au restaurant Le Patio de l’Hôtel Le Mirador.

J’ai fait ma réservation avec The Fork pour profiter de dépenser mes Yums, soit 35.- chf.


Et comme annoncé sur leur site profiter d’un menu à trois plats à 56.- chf, ou je voulais rajouter un plat à la carte comme je fais souvent. Le restaurant Le Patio, a un 14 Gault & Millau.


Arrivé à ma table, je consulte les cartes et surprise pas de menu à 56.- chf, mais une assiette du jour à 32.- chf : une entrecôte parisienne, frites et légumes.



Grosse déception, je ne viens pas dans un 14 G & M, pour manger une entrecôte frites ….



J’en parle au maître d’Hôtel, qui va en cuisine et revient en me proposant d’y rajouter une salade de mâche et une crème brûlée. Bofff, rien de gastronomique !


Franchement, je voulais me lever et payer ma minéral, ce que je n’ai malheureusement pas fait.

Au final, après un appel téléphonique du maitre d’hôtel, le F&B manager (assez hautain) arrive à ma table et  me demande ce que je voulais au final ? Je lui explique que je venais pour manger un minimum recherché et plutôt original.

 

Je passe ma commande, deux plats à la carte, une entrée, un dessert et la proposition du jour.




 Et je commande en apéritif et avec mon entrée, un verre de Chasselas non filtré de Fabrice  Neyroud de Chardonne à 11.- chf. Un splendide vin à la robe étincelante.

Belle élégance au nez avec des notes de tilleul, de citron. La bouche est gouleyante et longue avec une belle sensualité. Un super chasselas tout en finesse.

Ce sera clairement le coup de cœur de mon repas ce midi.

 

Un mini amuse-bouche arrive. Une croquette à base de maïs et farcie d’une crème d’avocat.



Ce sera, le plat le plus intéressant gustativement du repas. 



À signaler que les pains sont très bons et servis tièdes à table. Tellement bons que je finis par demander au serveur d’où ils venaient ? Il me répond d’un boulanger de la région, mais il ne sait pas le nom. Surprenant dans un établissement de si haut standing, avec une vue aussi magnifique.

Sauf que le nom est sur la carte des mets avec les autres fournisseurs principaux de l’établissement et c’est la boulangerie du Restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier.

 


Mon entrée : pâté en croûte au cochon de Valentin Chapuis, boudin noir, chutney vieux garçon à 26.- chf.

La présentation est sobre, après il me semble difficile de faire plus sobre !

Le pâté est bon, sa croûte est croquante, le chutney de même.

Le chutney vieux garçon, est un condiment à base de fruits secs (abricots, pommes séchées, poires) et d’oléagineux(amandes, pistaches, graines de tournesol, châtaigne).


Mon plat du jour arrive : entrecôte parisienne, frites et légumes.



La viande est tendre, elle est accompagnée d’un petit jus de viande.

Une fois de plus la déco laisse à désirer. Les frites comme les légumes sont servis dans une coupelle. Ce qui fait quand final les frites du bas sont molles. Les légumes d’hiver pareil.



Pour accompagner mon plat un vin du Duché d’Uzes rouge 2019 du Domaine Chabrier, facturé à la carte 12.- chf le dl et typé 13.- chf au final sur la facture.




 

Mon dessert à la carte.



Roulade de pommes, financier au pain d’épices, glace au rhum et raisins à 19.- chf.

La roulade est belle, mais sans intérêt, elle était servie froide sur un biscuit détrempé.

La glace est bonne.  

À la vue du dessert à table, il m’a tout de suite fait penser à une tarte Tatin revisitée. Sauf qu’elle est froide. Personnellement, j’aurais laissé ma roulade sur un papier cuisson, pour pouvoir la réchauffer et la poser au dernier moment sur le financier pour ne pas le détremper. La quenelle de chantilly n’avait pas beaucoup de sens avec la pomme froide !

Un contraste chaud-froid aurait été beaucoup plus intéressant.

Je termine mon repas avec un café et une malheureuse truffe au chocolat perdue dans son assiette.

Le café est quand même à 6.- chf, mais j’oublie à chaque fois que je paye la vue, mince !



 Mon addition du jour : 115.- chf avec une minérale 5dl à 8.- chf et un café à 6.- chf (eh ouiiii !)

Au moment de payer, il n’y avait pas le rabais The ForK. Je demande une explication et le F&B manager fait son retour. Il m’explique qu’ils ne font pas de rabais avec The Fork, ce qui a été confirmé alors qu’il leur a téléphoné.

  

Ok j’ai la totale ce midi, un repas moyen et pas de rabais The Fork qui aurait sauvé un peu les meubles.

 

Pour que tout soit bien clair, je fais la différence entre les erreurs entre ma réservation faite sur The Fork et mon repas consommé au Patio. Après, s’il leur site avait été à jour, ce qui n’était clairement pas le cas, je ne serais pas venu manger ici. Je suis le restaurant Le Patio depuis plus d’une vingtaine d’années et j’ai rarement entendu parler en bien de cet établissement. Alors je sors un carton rouge pour The Fork.

 

Le 30 janvier sur le site The Fork, toujours le rabais de 35.- chf.


J’en fais part au F&B, qui me sort un article internet de presse en me signifiant que c’était normal puisque je n’aimais que les plats de brasserie. Malheureusement pour lui, il n’a pas lu mon blog.

En 2023, j’ai fait pas moins d’une quinzaine de tables entre 15 et 18 G&M et étoilées Michelin pour la plupart, alors j’espère savoir au minimum de quoi je parle.

 

Lors de notre discussion, en fin de repas et après avoir payé ma facture, étant toujours en désaccord et m’ayant offert un cognac il me fait remarquer que je lui avais couté cher !

Et moi alors que je dois dire ?

 Lors de notre dialogue avec le F&B manager, il me dit clairement que les prix au Mirador sont dus à l’accueil à la réception, de sa vue, de son cadre et de son parking gratuit. La cuisine, on oublie ?

  

Si l’Hôtel Le Mirador a l’intention de redorer son blason, je doute que ce soit avec cet F&B manager, aussi souriant qu’une porte d’armoire et aussi imbu de lui-même.

 

Un conseil, si vous allez au Mirador, je vous conseille de profiter du parking gratuit, de la vue et de faire demi-tour, des bonnes adresses, aux alentours vous en trouverez assez.

  

Restaurant Le Patio 

de l'Hôtel Mirador 5,

1801 Chardonne

Téléphone : 021 925 18 07

 Pour terminer positivement, voici mon deuxième Coup de Coeur de ce midi : la vue.



Mon système de notations (à lire ici)



❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur

❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon ⬅️

❤️ Moyen

 

 

RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Merci pour votre envoi !

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
IMG_2927
LE CHAT-BOTTE_PLAT
Bol de baies
IMG_3041
IMG_1640
Herbes naturelles
RIGIBLICK_PLAT_2
bottom of page