Cuisinier

  • Admin

Un vrais plaisir, la cuisine créative du chef Julien Konrad de l'Auberge Communale de St-Légier.


Repas de midi du 17 décembre 2021.

L’Auberge Communale de St-légier, un établissement qui a vu sa note augmentée dans le Gault & Millau, passant de 14 à 15 pts et a le label "Fait Maison".


De passage dans la région, j’en ai profité pour faire un petit détour, depuis l’autoroute et bien m’en a pris.

Après, ceux qui me lisent savent que je ne viens jamais par hasard et je connais l’établissement depuis un bon nombre d’années, mais je n’avais jamais eu la chance d’y manger.

Aujourd’hui, c’est chose faite.


J’ai profité pour déguster le menu du jour à 39.- chf, avec en entrée du filet d’omble à l’orange, carottes et gingembre.

En suite deux propositions : une blanquette de volaille à la moutarde, champignons de Paris et purée de pommes de terre à l’estragon, ou mon choix de midi, des crevettes flambées au Pastis, risotto safrané et brocoli.

En dessert : Tartelette chocolat-mandarine.


La carte de l’Auberge Communale de St-Légier est courte avec une petite quinzaine de propositions de plats de bistrot et un menu gastronomique allant de 72.- chf en trois services à 98.- chf de cinq services au quelle ont peut rajouter une assiette de fromages à 12.- chf.


La magie du chef Julien Konrad est dans les assiettes, jouant de créativité, d’équilibre des goûts, de textures, et d’esthétique, un vrai plaisir.


Mon entrée, le filet d’omble à l’orange, carottes et gingembre était d’une délicatesse et l’assiette d’un équilibre parfait. Sous le poisson une délicate et délicieuse, purée de carottes à l’orange. Le contraste des textures était apporté par des tagliatelles de carottes croquantes. Une émulsion gingembre et des quartiers d’orange complétaient mon entrée. La cuisson du poisson était bonne comme les assaisonnements.

C’était un vrai délice.


Ma suite, des crevettes flambées au Pastis, risotto safrané et brocoli. Là aussi, mon assiette m’a fait découvrir, un joli travail d’équilibre des saveurs, rien ne se heurte, tout se marie à merveille et avec délicatesse.

Les crevettes étaient de bonnes qualités et bien cuitent. Le risotto avait une très bonne cuisson. Des pointes de purée de brocolis et des sommités complétaient mon assiette.

Une fine brunoise de fenouil, apportait du croquant et une touche d’anisé et finalisait l’ensemble du plat.

C’était goûtu, gourmand, très bien assaisonné, juste parfait.


En dessert :

La tartelette chocolat-mandarine, m’a permis de terminer ce repas en beauté.

En conclusion : ce fut un excellent repas à l’Auberge Communale de St-Légier qui propose une cuisine soignée et créative et un menu du midi à l’excellent rapport prix-plaisir.


Mon addition : 55.60 chf, avec une minéral 5 dl à 5.- chf et deux dl de Chasselas de St-légier, à 5.80 le dl.

Pour conclure, j’ai été très agréablement surpris, par la finesse de la cuisine du chef. J’ai eu beaucoup de plaisir à déguster son menu de midi.

Le restaurant était quasiment plein et les clients qui viennent ici, ne viennent pas pour le décor de l’établissement, qui est pour moi sans charme.

L’adresse se visite, pour la magie que le chef transmet dans ces assiettes, jouant de créativité, d’équilibre des goûts, de textures et bien sûr d’esthétique.



Auberge Communale de St-Légier,

Route des Deux-Villages 78

1806 St-Légier – La Chiésaz

Tél. 021 943 11 77 http://auberge-st-legier.ch/

RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives
  • Facebook Social Icon