Cuisinier

  • Eric M.

Un repas décevant au restaurant L'Aigle Noir à Fribourg

Depuis mon passage il y à changement de tenancier.


Nouvelle visite dans cet établissement, qui surplombe la vieille ville de Fribourg. Une belle maison bourgeoise du XVIIe siècle. Ce soir, nous mangeons avec un bon Read Deals de 149.- chf au lieu de 230.- chf, soit normalement un rabais de 35% sur un menu de cinq plats.

En arrivant, un des serveurs prend nos vestes et nous conduit à notre table dans le jardin d’hiver qui offre une vue spectaculaire sur la Basse-Ville et la Sarine. La décoration y est sobre et élégante. Rien à dire côté cadre, accueil, c'est précis, souriant, très professionnel, jusqu’aux gants blancs pour redresser les couverts, assez rares dans les jours d’aujourd’hui, pour être souligné.

Les amuses-bouche

Le point d’orgue du repas a été pour moi, clairement le plateau de fromage exclusivement composé de pâtes fribourgeoises, toutes parfaitement affinées et bien présenté par le serveur. C'est au niveau du menu que le bât blesse, notre entrée, un saumon mariné à l’aneth et poivre long, sans intérêt, ni dans sa présentation, ni gustativement, un plat des année 80, mais il me semble que dans un établissement noté 15 Gault & Millau, on est en droit de s’attendre à beaucoup mieux !

La deuxième entrée, un filet de turbot aux aromates et artichauts sautés a cru, n’avait elle non plus, grand intérêt.

La viande un filet de porc aux pleurotes était le plat qui gustativement était le plus intéressant, même si j’ai trouvé la purée de pommes de terre collante.

Petite déception aussi sur le dessert, mais pas grave. Au final, une impression de perplexité surtout au vu du prix payé et ceci, malgré un bon Read Deals et la réputation de la maison. Le bon, nous a permis, de faire une économie de 10.50 .- chf sur chaque menu, car au final, le menu qui nous a été servi était le menu Affaire à 85.- chf et en plus dans ce cas-là, nous n’avons pas eu le choix entre les deux viandes en proposition. Un conseil n’acheter surtout pas de bon, pour manger ici.

L’addition du soir 76.- chf avec deux bouteilles de vins en 50 cl, un Vully Blanc de chez Chervet, excellent à 23.- chf et un Pinot Noir du Valais à 34.- chf, que j’ai choisi directement dans la carte des vins, pour ne pas avoir de mauvaise surprise, comme lors de mon précédent passage avec des crus au verre beaucoup trop cher et surtout sans prix affiché. À cette addition se rajoute une bouteille d’eau à 12.- chf et un café à 6.- chf.

Pour info après notre visite, le menu vient de passer à 90.- chf

Restaurant "L’Aigle Noir" Rue des Alpes 10 1700 Fribourg Tel : 026 322 49 77 www.aiglenoir.ch

Notre précédent repas.

Repas du 10.10.2017.

La carte de la brasserie de l’Aigle Noir de Fribourg est très courte, une quinzaine de propositions et pas forcément des plus attrayantes. Elle est complétée à midi par un menu du jour à 28.- chf, avec entrée, plat, dessert.

C’est l’option que nous avons choisie et un plat à la carte, la terrine de gibier (étant amateur de bonne terrine et saison de la chasse oblige), airelles et saladine à 16.- chf, que nous avons partagé. Pour moi un grand chef doit savoir faire une bonne terrine et celle-là était pour moi quelconque et pas sûr non plus qu’elle était faite maison.

Pour info, nous somme quand même dans un établissement 15 Gault & Millau. Notre entrée menu, une crème de betterave que nous avons bien apprécié, elle était goûteuse et crémeuse, agrémenté d’une toute petite brunoise de légumes croquants.

Le plat principal, un filet de porc sauce champignon, pomme purée et des légumes bien frais, mais malheureusement pas assez cuits pour certains et notamment les carottes, qui étaient quasiment crues. Je suis un grand fan de légumes croquant ou "al dente", mais là, ce fut loin d’être le cas !

Notre repas s’est terminé par un choix de boules de glace, qui étaient bonnes, mais surtout à la décoration très minimaliste.

La carte des vins du restaurant est bien fournie et les vins suisses y sont bien représentés, malheureusement pas de carte des vins au verre ni ardoise, d’où mon coup de gueule, à lire ici.

Pour conclure une addition qui prend l’envol, ce qui ne devait pas être le cas aujourd’hui, où nous venions juste pour prendre un menu du jour, avant que madame parte retravailler. Le verre de Chardonnay de Neuchâtel à 12.- chf, deux verres de Gamay de Vétroz, cave de « La Madeleine », à 8.- chf le dl. Une bouteille d’eau à 6.- chf et deux café à 4.- chf. Ce qui donne une addition à 114.- chf.

Pour finir, notre serveur était compétant et fort agréable, mais personnellement je n’ai pas accroché avec le décor de la brasserie, sans charme et assez austère, la salle du restaurant donnant sur la ville de Fribourg, avec ces grandes baies vitrées, est beaucoup plus agréable, mais elle manquait d’une touche féminine et clairement de quelques fleurs fraîche sur les tables, mais je dois être classique, je pense ! Bon, en plus personne ne mangeait en salle ce midi-là, non plus.

RECENT POSTS