top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

La soupe du chalet, une recette née sur les alpages fribourgeois. Elle permettait aux armaillis qui étaient rarement ravitaillés en légumes, de se nourrir pendant l’été, avec les moyens du bord.



Même si on aime la déguster en hiver, la soupe de chalet est à l’origine un plat d’été que les armaillis dégustaient pendant leur saison à l’alpage.

Aujourd’hui, les versions sont aussi nombreuses que les cuisiniers.

Certains y ajoutent un morceau de lard ou de petit salé, d’autres des haricots secs ou des fèves. Dans ce cas, cuire les haricots à part et les ajouter aux légumes par la suite.


Ingrédients  

(Pour 4 personnes)



1 petit poireau

1 grosse rave

1 gros oignon

3 carottes

3 pommes de terre

50 gr de céleri

100 g de pousses  d’épinards

100 g de cornettes

150 gr de lard fumé en cube

1 l de bouillon de légumes ou de bœuf

 1 boite de haricots blancs cuits  (d’env. 400 g)

4 dl de lait

2 dl de crème

1 c. à s. de beurre

120 g de gruyère râpé

 

Sel, poivre

 

Préparations.

 

Commencer par préparer les légumes.



Peler la rave, la carotte, le céleri et les pommes de terre, les couper en cubes d’environ 1 cm de côté.




Couper le blanc du poireau en 2 et le vert en 4, le ciseler assez finement.

Faire de même avec l’oignon.



Faire revenir le beurre dans une casserole, ajouter les cubes de lard, de carotte, les poireaux et l’oignon, saler et faire revenir quelques minutes puis mouiller avec le bouillon de légumes.

Dans une casserole à part, cuire les pâtes al dente. Les refroidirent dans une passoire à l’eau froide.

Amener à ébullition, couvrir et laisser mijoter environ 10 minutes.



Ouvrer la boite de haricots blancs et rincer à l’eau froide dans une passoire.

Ajouter les raves, les pommes de terre et continuer la cuisson jusqu’à que ces dernières soient tendres.




Ajouter le lait, rectifier l’assaisonnement en sel si besoin, poivrer et ramener à ébullition. Ajouter les haricots, les cornettes et les pousses d’épinards et cuire encore 3 minutes., servir aussitôt dans des assiettes creuses et parsemer généreusement de gruyère râpé.



Une soupe d’alpage née de la nécessité.


Née sur les alpages fribourgeois, la soupe de chalet permettait aux armaillis de se nourrir pendant l’été avec les moyens du bord, n’étant que rarement ravitaillés en légumes. La recette d’origine ne contient en effet que des denrées que l’on pouvait conserver (cornettes, oignons et pommes de terre), des végétaux que l’on pouvait cueillir sur place (épinards sauvages et orties), et des ingrédients produits sur place (lait, crème et Gruyère). Avec le temps, on y a ajouté des légumes, le plus souvent des carottes, du navet et des poireaux, parfois du chou et du céleri.

 




 

 

Comments


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Merci pour votre envoi !

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
IMG_2927
LE CHAT-BOTTE_PLAT
Bol de baies
IMG_3041
IMG_1640
Herbes naturelles
RIGIBLICK_PLAT_2