top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

Coup de Cœur du blog. À quelques minutes de Lausanne, nichée dans un écrin de verdure, voici la délicieuse Auberge de Montheron. Je suis convaincu que vous allez y passer un agréable moment gourmand.


Ce midi (12.06.2024), repas à l’Auberge de l’Abbaye de Montheron 16 G & M, chez le chef Rafael Rodriguez. C’est dans un magnifique écrin à l’orée de la forêt que se déroule mon repas.



L’établissement propose le midi uniquement deux menus, un à trois plats à 49.- chf, à composer parmi neuf propositions : trois entrées, trois plats et trois desserts et un à cinq étapes à 83.- chf, je me dirige vers ce dernier, que j’accompagne de l’association mets et vins à 40.-chf.


À signaler que les deux menus changent, toutes les semaines.


En apéritif, tirée de la carte des vins au verre et ses neuf propositions, je commande un verre de Raüschling von Rheinfall de Weingut Besson Strasser à 12.- chf.



De robe jaune pâle. Au nez, le vin est expressif, avec des notes fruitées, principalement sur les agrumes, le pamplemousse jaune et le citron.La bouche est svelte, tendue, avec un léger perlant qui accentue la sensation de fraîcheur et de tension. On y perçoit une belle sensation minérale, évoquant du calcaire en bouche.



La carte des vins est belle, très axée vins bio avec de très bons producteurs. Leurs prix sont corrects. Les premiers prix commencent à 55.- chf, pour monter jusqu’à 850.- chf, pour une superbe bouteille de Chevalier Montrachet Grand Cru Domaine de « La Vougeraie » 2017à 830.- chf. À signaler, la belle collection de vieux millésimes du Clos des Abbayes et du Clos des Moines, en Dézaley de la cave de la ville de Lausanne.

Des millésimes entre 1975 et 2009.


Intéressant sur la carte, la belle sélection de vins de macération suisses, français, italiens et allemands. Pour avoir dégusté plusieurs fois des vins de macération, lors de mes divers repas, je trouve qu’ils font souvent de belles associations mets et vins.

Une surprenante balade, pleine de délicatesse et de saveurs subtiles.

 

L’amuse-bouche


Mousse de chou-fleur, chips de riz du Vully, pickles de brocoli et soupe de courge.

Une belle entrée en matière.


Ma première entrée : asperges – poireaux - orties.


On reconnaît le talent du chef sur un plat comme celui-là. Une surprise gustative et végétale. Un voyage champêtre où je profite des gouts et des textures des divers légumes : les asperges  lactofermentées, les pointes juste rôties, le poireau et le fenouil travaillés comme un condiment.



Un plat hyper gourmand, lisible, maîtrisé, du pur bonheur ! 


Pour accompagner mon plat, un super vin : L’Aida » Savagnin Blanc 2022, du domaine de L’A, d’Alex Stauffer.



Un vin qui offre déjà au nez toute une palette de fruits exotiques et d'agrumes, que l’on retrouve en bouche.

Un super vin qui s’est accordé à merveille avec mon entrée.


Une entrée flashy.

Ma deuxième entrée :


féra – betterave - aneth

Waouh, quelle belle assiette.



Un plat plein de saveurs qui se marient à merveille, avec un espuma de betterave rouge de ouffff. Fraîcheur, sucrosité et intensité de la betterave qui est aussi travaillée en Ketchup, délicatesse du tartare, amertume de l’ail noir.



Ce plat est indiscutablement une réussite.

Aussi différentes l’une que l’autre, mes deux entrées sont deux coups de cœur.


Pour accompagner mon plat un vin de La Côte « Verso » 2022.

Un assemblage Pinot Gris et Pinot Noir (5%) du domaine de la Colombe. Un vin de macération.


Ma troisième entrée : truite – livèche – chou – fleur



La truite est parfaitement cuite, les sommités de chou-fleur rôti sont excellents.


Malheureusement, le gout de la livèche est trop absente pour moi, faute à une sauce beaucoup trop chiche. L’intérêt de ce plat était la sauce livèche, qui aurait dû réunir savoureusement, la truite et le chou-fleur.



Une découverte pour moi ce midi, dans ce plat, la crème d’échalottes noires.

Pour être honnête, je n’ai pas été subjugué par cet ingrédient.   



Pour accompagner mon plat, une association plus classique : un Chasselas du Dézaley de la Ville de Lausanne 2022. Un Chasselas de gastronomie, plus rond et gras en bouche pour accompagner la truite et normalement la sauce !


Mon plat :

canette – carottes – oignons


La demi-cuisse de canette est d’une tendreté incroyable, elle fond sous la langue.



La garniture : texture de carottes est agréable, mais le gros plus : ces délicieuses pommes de terre nouvelles achetées chez un paysan du coin, juste sautées avec du romarin et agrémentées de fleurs de sel.



Je n’avais pas souvenir, qu’une pomme de terre pouvait être aussi délicieusement sucrée et savoureuse.  



Pour accompagner ma viande : un assemblage de Grenache et Anchellotta  «  Le Sud » 2022 de Pierre-Alain Dutoit.



Le vin a fait un bel accord avec le plat.


Mon dessert :

toffée – chèvre – avoine



Un dessert qui se compose, de biscuits japonais, d’un crumble d’avoine, d’un parfait tofu à la noisette et d’une délicieuse crème glacée au chèvre.



Surprenant et peu sucré, il conclut merveilleusement mon repas.

Pour accompagner mon plat : un Muscat nature 2020 du Domaine La Capitaine.

Un Muscat vinifié sans sulfite et muté à l’eau-de-vie afin de bloquer la fermentation.



Mon addition du jour : 141.- chf avec mon verre de Raushling à 12.- chf, le menu, l’association mets et vins à 40.- chf et un café à 6.- chf.


Pour conclure.

L’Auberge de l’Abbaye de Montheron, avec son succulent menu « Dégustation » de midi, est un super rapport-prix-plaisir, qui vous permet de partir à la découverte de la gastronomie 100 % local.

Le chef Rafael Rodriguez travaille (presque) uniquement, ou dans un rayon de 100 km, avec des produits du terroir vaudois, qu’il ne dénature pas. Par exemple, vous ne trouverez pas de chocolat dans la maison, le chef ne le travaille pas. Le cacao, n’est pas cultivé en Suisse, juste transformé. 


Pour info, à partir de cette semaine (le 18 juin), les menus Midi et Dégustation sont aussi servis le samedi midi et comme il va finir par faire beau, n’oubliez pas la superbe terrasse ombragé. En plus vous êtes reçu de façon très agréable par l’équipe de service et le cadre est juste top.



Il est clair, que L’Auberge de l’Abbaye de Montheron est une adresse à absolument visiter, vous ne serez pas déçu, parole de blogueur gastronomique 😋



Rte de l'Abbaye 2

1053 Montheron




Mon système de notations (à lire ici)



❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur  ⬅️ 😋

❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon

❤️ Moyen

Comments


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS