Cuisinier

  • Admin

Le restaurant la Cène est certainement le meilleur restaurant du canton de Fribourg.

Une fois de plus, j’ai passé un sublime moment gourmand au restaurant la Cène à Fribourg.

Certainement le meilleur restaurant du canton de Fribourg, parole de blogueur😋

Le chef, Mohamed Azeroual et son équipe font toujours des merveilles en cuisine. Aujourd’hui, c’était plutôt une cuisine d’inspiration marocaine (le pays d’origine de ses parents, parce que lui, est né en Savoie), avec des assiettes joliment parfumées d’épices dont il a le secret.


Le sommelier de l’établissement Stéphane Cholet, vous propose des accords mets vins judicieux depuis la belle carte des vins au verre (plus d’une trentaine).


L’amateur de vin que je suis, est chaque fois aux anges. En plus, il est possible de les avoir en 0,50 dl ou 1 dl, ce qui permet d’agrémenter presque chaque plat avec un vin différent.

Trop Topppppp......

Que dire alors de leur menu du jour, toujours surprenant, au rapport, prix, plaisir de 75.- chf de sept plats ? C’est juste une bénédiction, un appel du pied formidable pour découvrir le restaurant la Cène et la délicieuse cuisine de son chef Mohamed Azeroual.


Nous sommes quand même dans un 16 Gault & Millau Messieurs, Dames.


La carte des vins ( ici ), est belle, à tous les prix. Premier prix 36.- chf, pour un Montepulciano d’Abruzzes, à 13.50 chf pour un Château Mouton-Rothschild 2008, tout le monde y trouvera son bonheur.


J’ai commencé mon repas avec un délicieux Paien 2021 du domaine M. Mabillard-Fuchs à 4.- chf les 0,50 cl et l’amuse-bouche arrive.


Maintenant le plus important, mon repas du jour, le menu « Inspiration de la Semaine » qui est possible d'avoir en 4 plats (35.- chf) 6 plats (55.- chf) et mon choix, 7 plats (75.- chf). J’aime me faire plaisir !


Une fois de plus, le repas démarre fort agréablement, avec un œuf de poule mollet, poitrine fumée et champignons. Un plat techniquement réussi, avec notamment une très bonne cuisson de l’œuf, mais un plat qui manquait de surprises, ce dont le chef sait nous habituer maintenant !


Alors attention c’était bon, mais il me semble que je deviens difficile ?


Les pois verts, crunchy, pickles.

Ah voilà je retrouve mon super chef dans ce plat !

Pas forcément évident de faire un plat qu’avec un seul ingrédient principal, les petits pois.

Ici, la composition est juste parfaite. Le chef a sublimé ces petits pois avec un mélange d’épices et un gel puissant à base de citron dont il a le secret.

Je vais vous dire ,c’était un vrai régal !


Le tartare de dorade, concombre, yaourt fumé.

Une belle assiette, où se mélange texture et différentes saveurs, notamment citronnées.

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de prendre la photo au levée de la cloche, mais mon assiette était en fumée.



Pour accompagner ces deux entrées, j’ai commandé un verre de Bordeaux blanc Magrez-Fombrauge 2016.Un assemblage de Semillon, Sauvignon Blanc, Sauvignon Gris.

L’accord avec les deux plats était intéressant et réussi.

Les notes florales et citronnées du vin, sa belle tenue en bouche et sa belle longueur, en a fait un parfait compagnon, pour ces deux plats.


Pour accompagner mon plat principal, la poitrine de volaille aux épices, olive, citron confit, pommes de terre, carottes, j’ai pris un verre de Condrieux 2019 «Amaraze » Domaine Richard, à la robe jaune pâle aux reflets jaune vert.

Au nez d’une grande fraîcheur, développant l’abricot (classique du Viognier), la bergamote et la mirabelle.

L’attaque en bouche est franche, ronde et volumineuse, sur les fruits blancs, et marquée par une belle minéralité.

La finale est pleine de fraîcheur et d’élégance, mêlant des pointes d’acidité et d’amertume.

L’accord avec le plat était parfait, un vrai plaisir.



Mon plat principal, sûrement un souvenir, des saveurs d’enfance du chef.

J’ai adoré la prise de risque du chef. Le mix d’un plat traditionnel et la cuisine nouvelle.

Ceux qui me lisent, savent que j’aime les légumes al denté et là, ils étaient longuement (très) mijotés, fondant en bouche et si agréablement parfumés, par les épices, les olives, et le citron confit.

Ps, le bouillon de cuisson des légumes était un pur régal !

La touche moderne, la poitrine de volaille, qui était parfaitement cuite. Juteuse au centre et croustillante à l’extérieur, la mousseline de carotte et son jus aux épices.

Cela aurait pu être une revisite d’une tajine, mais très moderne.

Bref, le chef prend des risques et j’aime ça !



Le dessert, simple efficace et frais, tout à fait de saison et parfait pour terminer ce repas, qui était adéquate avec la température du jour, assez chaude !


Je n’ai pas parlé des bons fromages, joliment présentés par le serveur, ni des pains, mais franchement ils étaient top.


Mais, dans un aussi bon établissement, il n’y a forcément que des bons produits.


J’allais oublier, j’ai accompagné mes fromages d’un assemblage rouge 50% Malbec et 50% Merlot, du Domaine des Grillettes 2020, un vin du canton de Neuchâtel à 10.- chf.


Pour conclure : le restaurant la Cène est une belle adresse qu’il faut absolument visiter et notamment le midi, pour son beau menu (toujours surprenant). De plus, il le change toutes les semaines.

La carte du soir est elle aussi, très intéressante, avec des prix qui vont de 85.- chf et 165.- chf pour le menu complet, et le restaurant propose quelques suggestions estivales entre 21.- chf et 24.- chf.

Pour terminer mon post, le service est très professionnel, souriant et toujours aux petits soins avec ses clients.

Mon addition du jour : 111.50 chf avec plaisir.


Avec les beaux jours, une petite terrasse est ouverte.



Restaurant La Cène

Rue du Criblet 6

1700 Fribourg

Téléphone : 026 321 46 46

www.lacene.ch


Mon système de notations (à lire ici)

❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur ⬅️😋

❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon

❤️ Moyen


RECENT POSTS