Cuisinier

  • Admin

Un très joli coup de cœur, pour ce délicieux repas au restaurant L' Oxalis, Les Evouettes 1897

Un joli coup de cœur, pour le restaurant Loxalis, Les Evouettes 1897


En bordure de la route cantonale, au 51 plus précisément, le restaurant L'Oxalis va vous combler de plaisir.

C’est une véritable petite perle d’adresse, que je vous ai découvert ce midi. En salle comme derrière les fourneaux, un couple s’affaire et est aux petits soins pour les clients.

Ce restaurant, je l’ai découvert grâce aux bons commentaires de leurs clients et à FB et les jolies photos de plats proposées par le chef dans son établissement.

En plus, j’ai aimé la démarche de ce couple qui en période de Covid décide de se mettre à son compte, pour vivre et partager à deux leur conception de la cuisine. Il faut dire que le chef Julian Delmazure à énormément de talent et j’en ai une la preuve ce midi.

Un chef normand qui a un joli parcours professionnel en ayant été chef pendant sept ans notamment au restaurant Coquoz Les Crosets 1860 mètres d’altitude

Mais il a aussi travaillé à L'Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence et au Strato à Courchevel, avec Sylvester Wahid, avec Fanny Rey à Saint-Rémy-de-Provence et aussi chez Roellinger à la Maison de Bricourt à Cancale. C’est indéniablement un très joli parcours professionnel.

L’ambiance du restaurant y est cosy, et l’accueil de madame très chaleureux.

Je reçois la carte et la proposition de menu du jour. Comme souvent, je commande le menu du jour, mais comme le chef m'a fait saliver depuis un bon moment avec ses menus et photos FB, je ne pouvais pas m’en tenir là !

Oups c'est qui lui ?

Je commande une entrée carte, qui m’a tout de suite fait de l’œil. Le chou farci, chair de crabe, carotte et émulsion au curry roux à 18,50 chf. En apéritif et avec ma première entrée, un verre de Fendant Les Evouettes de la Cave des rois des frères Grognuz à 6.- chf le verre.

La deuxième salle.


Pour débuter en amuse-bouche j’ai dégusté une divine fondue revisitée.

Délicate, légère et fine, mon repas commence très bien.

Mon entrée du jour, parce que c’est par elle que je débute mon repas : Crémeux épinard, chèvre frais et chips de lard. Bonne, surprenante. Le chef a eu la bonne idée d’y mettre de délicieuses chips de lard, qui ont fait le liant entre la puissance de l’épinard et la délicatesse du fromage de chèvre. Bravo.

Aussi belle que bonne.


Ma deuxième entrée, je salive encore maintenant en y pensant.

Le chou farci, chair de crabe, carotte et émulsion au curry roux.

Ce plat est un pur bonheur, à la fois équilibré, savoureux, il m’a fait voyager au milieu des épices, mais surtout en bord de mer.

C’est clairement mon Coup de Cœur de ce repas, enfin presque, parce que j’en ai eu un deuxième, alors lisez la suite.

J’ai eu la chance en plus de faire une véritable association met et vin sous les conseils de la patronne, avec un splendide Gewurztraminer du Domaine de La Ziseranche à Chamoson à 7.chf le verre.

Un Gewurztraminer au fruité prononcé de litchi avec des notes de rose et d’épices, noix de muscade et de poivre blanc. Sa couleur était jaune or pâle, brillante et limpide. Très intense au nez, ce gewurztraminer développait des arômes caractéristiques d'épices, de raisins secs et des notes florales (rose) qui lui apportait fraîcheur et délicatesse. La bouche était à la fois puissante et désaltérante, sans lourdeur. C’était un très joli vin expressif, qui à fait une association parfaite avec ce délicieux plat.

Après, en alsacien de naissance que je suis, je ne pouvais pas laisser passer ce vin, si bien conseillé.

La farce à l'intérieur du chou, un concentré de saveurs.


Mon assiette du jour aurait pu être d’une simple banalité : Coquelet, légumes et pommes de terre. Que nenni, c’est mal connaître le talent du chef. Il a sublimé cette assiette, avec des légumes anciens, une belle cuisson du coquelet, des épices et un délicieux jus de volaille.

Mon dessert du jour, crémeux chocolat, mangue et pomme était bon, parfait pour terminer ce délicieux repas, mais je serais resté sur ma faim en venant ici, parce que le chef a aussi des qualités de pâtissier et j’en ai entendu parler (oups, plutôt lu ) sur internet et notamment son fameux pain perdu.


Aujourd’hui rien que pour le plaisir de découvrir cette bonne et surprenante cuisine, en deuxième dessert je commande : Coques de meringue, citron cédrat confit. Praliné, amande/noisette et sorbet citron maison à 15.- chf.

Direction la Corse, ou Menton, avec les agrumes qui compose ce dessert. Mousse citron et sorbet pour apporter de la vivacité, la compoté de cédrat pour apporter de la gourmandise et le pralin qui twiste l’ensemble, pour ne pas sombrer dans la facilité. C’est intelligent, chef.

Voilà, je s'aurais presque passé à côté du deuxième Coup de Cœur du repas.

Heureusement que suis gourmand 😋

Pour conclure, la carte des vins est 100% valaisanne, moi, j’aime bien. Mon addition du jour, 72.50.- chf, avec un verre d’un assemblage rouge pour accompagner ma suite.

Le confit d'agrumes sous la coque


Pour ce repas aux petits soins, cet accueil plus que chaleureux et une cuisine qui dépote : le restaurant L’Oxalis est à découvrir de toute urgence. Allez les jeunes, continuez à vous faire plaisir, l’un et l’autre et plein succès pour l’établissement.



Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est les yeux brillant de plaisir, quand la patronne parle de la cuisine du chef et je la comprends bien, elle aime ce qu’il fait et il a beaucoup de talent.

A ne pas oublier la belle terrasse pour les beaux jours de l'établissement.

Restaurant L'Oxalis

Route Cantonale 51

1897 Les Evouettes

Tel : 024 481 25 21

www.facebook.com/profile.php?id=100076373634902


Mon système de notations (à lire ici)

❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur ⬅️😋 To


❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon

❤️ Moyen


RECENT POSTS