Cuisinier

  • Admin

Voilà, une véritable petite perle d’adresse. Le Restaurant " Le Petit " à St-Légier 1806.

Repas du 24.05.2022

C’est une véritable petite perle d’adresse, que je vous ai découvert ce midi. En salle comme derrière les fourneaux, un couple s’affaire et est aux petits soins pour les clients.



Découvert n’est pas réellement le terme puisque le restaurant Le Petit était une institution rendue célèbre par le sulfureux André Minder un très, très bon cuisinier, mais qui pouvait aussi envoyer promener les clients pour x raisons.


C’est avec plaisir, que j’ai trouvé aujourd’hui un chef souriant aux commandes de l’établissement.

Petite perle d’adresse serait le parfait qualificatif pour Le Petit.


Il est possible de passer devant sans le remarquer puisque le restaurant prend des allures d’ancienne maison. Par contre, une fois trouvé, la petite salle à un charme fou ; tables et chaises en bois, superbe établi, grande cheminée avec de belles casseroles en cuivre.


En plus, la salle est baignée de lumière grâce à une grande baie vitrée, ce qui rend l’atmosphère encore plus conviviale.



Le chef, Philippe Patruno, qui a repris l’établissement en juin 2020, a énormément de talent et me l’a prouvé ce midi.



L’ambiance du restaurant est cosy et j’y ai reçu un accueil très chaleureux.

Une fois bien installé, je reçois le tableau des propositions (une petite dizaine) avec parmi elles le menu du jour à 38.- chf; un petit vol au vent aux fruits de mer pour l’entrée, suivi du filet de daurade, beurre blanc et fenouil confit. En dessert ; une coupe de fraises et crème double.


J’avoue que je suis tenté, mais le gourmand que je suis en demande plus et je prends une entrée supplémentaire à la carte ;du poulpe de Galicie et écrasé de pommes de terre à 29.- chf.



Je commande en apéritif et pour accompagner ma première entrée, un verre de Parallele 45 à 10.- chf, un assemblage blanc bio de la maison Paul Jaboulet Ainé.

Cette cuvée de Grenache Blanc, Viognier, Marsanne et Bourboulenc brille dans le verre dans un jaune paille clair aux reflets dorés. Le nez est choyé par un arôme frais d'agrumes et des notes florales.

En bouche, les arômes de pamplemousse et d'ananas se poursuivent. Son corps est élégant et juteux avec une belle acidité bien intégrée.


Mon entrée à la carte arrive, je salive déjà à sa vue.

L’élément phare du plat, le poulpe, avait une cuisson magnifique et fondait en bouche.

L’écrasé de pommes de terre était agrémenté de câpres qui apportaient une pointe de fraîcheur et d’acidité.

Des tuiles de pain (enfin, il m’a semblé ?) apportaient du croquants et quelques feuilles d’ail des ours fraiches apportaient une subtile touche aillé, rendant un peu plus méridional ce plat.


Le repas débute donc vraiment très bien.



Ma deuxième entrée (menu du jour), était très bonne et notamment grâce à une sublime bisque de crustacés qui maximisait au plus haut degré le tout !

Délicieux ! Je sauce !


Le plat principal, le filet de daurade, beurre blanc et fenouil confit.

Le chef est indiscutablement, un très bon saucier.

Son beurre blanc, un grand classique de la cuisine française était d’une sapidité et d’une légèreté incroyable, un vrai bonheur. Son seul défaut était peut-être de ne pas en avoir eu assez tellement il était bon.

La cuisson de la daurade était parfaite et était joliment poêlée. La garniture (fenouil confit et pommes nature) était très agréable.


Au final, je n’ai pas pris le dessert du jour (la coupe de fraise), pour prendre un dessert à la carte et commande la tarte aux agrumes, espuma oranges à 14.- chf. Pas de chance, il est manquant, le restaurant fermant le jour d’après, pour une semaine de vacances.



La serveuse me propose un baba au rhum et crème de noisette, au même prix. Agréable, mais sans plus, je suis légèrement déçu. Après je comprends totalement que pour cause de fermeture en vacance, toute la mise en place n’est pas faite ! Pas grave, ça va m’obliger à revenir pour voir si le chef est aussi bon pâtissier que cuisinier.😛 Mais en tout cas, ce sera avec un grand plaisir et pourquoi pas sur leur belle terrasse.


En ce qui concerne la carte des vins, elle est à l’image de l’établissement, petite, mais tout le monde y trouvera son bonheur. Pour ma part j’ai eu beaucoup de plaisir à manger au restaurant « Le Petit » Comme écris plus haut, le chef à beaucoup de talent et est un fin saucier.



Ce midi-là, malgré plus d’une dizaine de couverts, le chef a trouvé le temps de servir et de présenter les plats à chaque client. La serveuse (la patronne ?) a été très accueillante et de bons conseils, notamment pour les vins.

Pour ma part, je ne peux que vous conseiller de visiter ce charmant établissement, ou on mange bien et où on se sent terriblement bien; un peu comme à la maison !



L’addition du jour : 109.- chf, avec le menu sans dessert à 33.- chf, une minéral 5 dl à 3.- chf de verre de Chasselas à 10.-ch le verre. Je me rappelle plus de qu’elle vigneron il était 😅.

Pour ce repas aux petits soins, cet accueil plus qu’amical et une cuisine savoureuse, le restaurant « Le Petit » est à découvrir de toute urgence.

Allez, les jeunes, continuez à vous faire plaisir, l’un et l’autre et plein succès pour l’établissement.

Attention n’oubliez pas de réserver, le restaurant est petit et ils ne sont que deux à travailler.


Restaurant Le Petit

Rte des Deux-Villages 74

1806 Saint-Légier-La Chiésaz

Tel : 021 943 11 85

https://le-petit.ch/




Mon système de notations (à lire ici)

❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur

❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir ⬅️😋 Un ❤️ de moins à cause du dessert moins convaincant.

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon

❤️ Moyen

RECENT POSTS