top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

Ma recette des Schangalas alsacien, de délicieux beignets de carnaval, aussi appelés petites cuisses ou cuisses de dames.




Les Schangalas, beignets de Carnaval Alsaciens.

 

Vous savez ce que signifie schangalas?

Petites cuisses ou cuisses de dames!

Car les beignets ont une forme qui rappelle celle des cuisses !




Les schangalas, sont des souvenirs heureux d’enfances, lors de la période de carnaval.

Notre petite maman, nous en faisait chaque année et ils étaient terriblement bons. 

Je me souviens encore du bonheur que j’éprouvais en croquant dedans !

Rendez-vous en Alsace pour une spécialité locale à l'occasion de Mardi-Gras : le schankala, aussi appelé schenkele, cuisse de dame ou cuissette en raison de sa forme, ou encore màdàmeschanckel.

Un beignet de carnaval qui a la particularité d'avoir comme base de la poudre d'amandes.




Ingrédients



4 Œufs

100g de beurre fondu

350g de farine,

200g de sucre

125g de poudre d’amandes

1 pincée de sel

Cannelle moulue

kirsch (facultatif)

Du sucre glace pour la finition.


Mélangez les œufs et le sucre afin d’obtenir un mélange bien mousseux.

Vous pouvez utiliser un mixeur à mains ou un robot ménagé.

Ajoutez la farine, le beurre fondu, la poudre d’amande, le sel et la cannelle.

Travailler la pâte puis la mettre au frais au moins 2h pour qu’elle raffermisse.

Roulottez la pâte en « petites cuisses », de forme allongée et légèrement pointues sur les bords.



Entaillez légèrement le dessus de chaque beignet.Ensuite, faites les frire quelques minutes dans une huile pas trop chaude, à 170° maximum.

Lorsqu’ils remontent à la surface et qu’ils sont bien dorés, ils sont cuits, cela va assez vite !



Laissez tiédir les schangalas sur du papier absorbant puis roulez chaque beignet dans du sucre.Ils se conservent quelques jours dans une boîte hermétique, mais sont bien meilleurs le jour même !

 

Autres gourmandises alsaciennes mangées lors du carnaval en Alsace : Les Schankala (prononcés dans le Haut-Rhin), ou Schenkele (prononcés dans le Bas-Rhin).

On les connaît plus sous le nom de « cuisses de dames ». Mais pourquoi « cuisses de dames » ? Parce que les pâtissiers d’antan, les roulaient sur leurs cuisses.

La tradition voulait que les jeunes filles les offrent à leur amoureux après le dimanche des cendres.

 

Après-midi Beignets et Schangalas et avec tout ça une bonne infusion.



 

Comments


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
Archives

Contactez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Merci pour votre envoi !

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
IMG_2927
LE CHAT-BOTTE_PLAT
Bol de baies
IMG_3041
IMG_1640
Herbes naturelles
RIGIBLICK_PLAT_2
bottom of page