top of page

Cuisinier

  • Photo du rédacteurAdmin

Super Gros Coup de Coeur le chef Kaiichi Arimoto, du restaurant Le Somment à Broc. Bravo Chef !


À la découverte de l’univers culinaire du jeune chef Kaiichi Arimoto. 16 Gault & Millau et une étoile Michelin. Un merveilleux voyage gustatif entre la cuisine française et l’Asie, ou l’ingrédient est roi.

Le chef propose une cuisine originale et toujours savoureuse.

Il est forcément mon nouveau Super Coup de Coeur du blog.


Un chef qui joue avec les textures et les couleurs. Ce qui fait que ces plats sont de véritables petits tableaux.


Mon menu.



Les mises en bouche arrivent les unes après les autres, pour pouvoir profiter pleinement de chacune.


En apéritif et pour les accompagner un verre de Chasselas de Vully « Les Marnes » à 6.50 chf.

Et c’est parti pour un grand moment de gourmandise ^^


Éclosion des sens


Des mises en bouche à damner un saint, trois moments de pur bonheur gustatif.

Il est rare de débuter aussi bien, un repas !



Macaron à la betterave - Crème de topinambour - Mousse de truite fumée.



Moules bouchot du Mont-St-Michel – Espuma coco et citron vert.



Émietté de tourteau – Mousseline de poireau – chips de riz


Je poursuis avec d’autres sensations percutantes :



Tataki de cerf – Chou-fleur – Noisette


Waouh, quelle belle assiette, un vrai tableau. J’ai adoré !

Le travail sur les différents choux-fleurs est des plus agréable.

Mousseline, pickles et travaillé comme une semoule.



Je dois avouer que je ne suis pas forcément pickles, mais ceux-ci étaient particulièrement bons. La viande, était travaillé avec beaucoup de respect, pour pleinement profiter de son goût et sa délicate texture. Un vrai régal !



Pour Accompagner ma première entrée : un Chablis 2022 du Domaine Christophe et fils

Un 100% Chardonnay profond et empreint de minéralité. Il a une belle expression qui ravit les papilles. Fraîcheur, intensité aromatique et longueur sont au rendez-vous, de ce joli vin.




Un plat offert par la cuisine.


Ventrèche de thon – Schitake – Condiments japonais.

Que du bonheur ! Le thon fond en bouche. Les condiments, les shitakés, l’accompagne sans jamais le dénaturer.

Une entrée délicate (qui m’a permis de voyager), avec une belle harmonie de saveurs, de textures et un ensemble parfaitement maîtrisé.




Test, concluant. Bravo chef


La ventrèche, ou parpelette, est la partie ventrale du poisson, autrement dit la poitrine.

C’est le morceau le plus gras, mais aussi le plus tendre.

C’est donc naturellement le meilleur morceau !




Ris de veau – Carottes - Gingembre

La cuisson du ris de veau est juste parfaite et il est parfaitement glacé. Les carottes sont travaillées en différente texture, l’ensemble est agréable, mais pour moi, c’est aussi le plat qui détonnait le plus du menu.

L’assiette manquait de finesse, par rapport aux autres plats servis.




Pour accompagner mon plat : un Côtes du Roussillon 2018 du Domaine Bila Haut.

Un assemblage de grenache blanc et Vermantino.



Un agréable vin, à la couleur jaune pâle, aux reflets verts. Le nez est expressif, sur les agrumes (citron, pamplemousse) accompagné de nuances fumées. En bouche, l'attaque est franche et très aromatique, il est ample avec une très belle acidité. La finale se révèle fraîche, sur des notes salines très élégantes.



Faisan – Endive – Patate douce – Kabayaki

Mon assiette arrive, le maitre d’hôtel dépose un morceau de charbon japonais, ce qui permet d’accentuer l’odeur du laquage sur le faisan. La cuisson de la viande est bonne, il me reste plus qu’à profiter pleinement de mon plat. Je me délecte !



Pour accompagner mon plat : un Pinot Noir « Coteau de Verschiez » 2021, de Bernard Cavin à Ollon.


Selle de chevreuil – Céleri – Sauce Rouennaise


La viande est tendre et moelleuse, sa cuisson est juste merveilleuse. Le céleri est décliné en fine mousseline, le condiment de ce plat pour moi, la poire à Botzi qui donne un joli coup de fouet à cette assiette.

Une délicieuse sauce Rouennaise, sirupeuse finie de lier l’ensemble.

Le moment est des plus agréable.



Pour accompagner mon plat principal, un verre de St-Joseph de Delas "Les Chalets" 2020.


Un vin à la robe pourpre dense. En faisant tourner le verre, ce vin rouge révèle une grande densité et une grande richesse, ce qui se traduit par des vitraux sur le bord du verre.

Au nez, il présente toutes sortes de fruits rouges, mûres, cassis, myrtilles et de mûres.

Vraiment, un très joli vin.


Fraîcheur



Baileys – Café

Un joli pré-dessert, ou le café a été travaillé en granité, en voile et en cappuccino, pour accompagner la crème glacée au Baileys.


Douceur



Betterave – Litchi – Pomme verte

Un dessert des plus agréable gustativement et visuellement pour terminer ce si bon repas. Chaque aliment de l’assiette avait du sens, l’ensemble était frais et léger.


Mignardises

De délicieuses mignardises et un café, pour finir un repas des plus agréable.




Mon addition du jour 224.20 chf avec mon menu à 160.- chf, une minérale 50 cl à 6.50 chf mon association mets et vins à 46.- chf et un café à 6.- chf.



Le chef Kaiichi Arimoto propose.


Une cuisine inspirée qui surprend, interroge, mais qui ne dérange jamais.

Une cuisine de saison, équilibrée, juste, précise, maitrisée, technique, très réfléchie, avec du relief, où rien n’est laissé au hasard, où tout semble évident et bien posé dans l’assiette.


Une cuisine fusion qui allie avec finesse et subtilité les influences française et asiatique,


Une cuisine joyeuse, colorée, de haute voltige qui vous transporte vers des contrées gastronomiques encore inexplorées.


Alors, je peux que vous conseiller de réserver votre table et profiter de ce moment magique au restaurant le Sommet, à Broc


À la fin de mon repas, au restaurant Le Sommet à Broc, et lors de notre discussion avec le chef Kaiichi Arimoto, il m’a demandé quelle avait été mon plat Coup de Cœur du menu ?

Eh Behhh, chef aucun…….

Ce midi, je n’ai pas eu de plat Coup de Cœur, mais votre menu au complet, chef !

J’avais été subjugué par la cuisine de l’ancien chef Kilian Fioretto, mais ce midi j’ai été époustouflé par celle de Kaiichi Arimoto, lors mon incroyable repas. Bravo Chef !



Un chef au joli parcours professionnel.


Il s’est formé chez les meilleurs chefs de la région : Pierrot Ayer Au Pérolle, Pierrick Suter à Lucens, Alain Baechler aux Trois Tours et chez Peter Knogl au Cheval Blanc à Bâle, comme sous-chef de cuisine. Des chefs notés entre 17 et 19 Gault & Millau.


Restaurant Les montagnards Rue de Montsalvens 4 CH-1636 Broc Tel : +41 (0)26 564 55 66


Mon système de notations (à lire ici)


❤️❤️❤️❤️❤️ Coup de cœur ⬅️😋 Super Gros Coup de Coeur

❤️❤️❤️❤️ Grand moment de plaisir

❤️❤️❤️ Très bon

❤️❤️ Bon

❤️ Moyen




Kommentare


RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS